Les Gazaouis Vivent Entassés Dans des Abris Insalubres, Dans les rues, Sans Assez de Nourriture (Responsable de l’ONU)


Les habitants de Gaza sont désespérés, vivant entassés dans des abris insalubres ou dans la rue, sans suffisamment de nourriture, a déclaré vendredi le directeur exécutif adjoint du Programme alimentaire mondial (PAM). 

Dans un communiqué, Carl Skau a déclaré que la peur se lisait dans les yeux des femmes et des enfants dans l’enclave assiégée, où plus de 17 000 civils ont été tués dans les attaques israéliennes en cours.

Ses remarques interviennent après sa visite dans la bande de Gaza en compagnie de Corinne Fleischer, directrice régionale du PAM pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Europe de l’Est, et du directeur pays pour la Palestine, Samer AbdelJaber, pour montrer leur engagement envers le peuple palestinien et soutenir les employés du PAM.

“Confusion dans les entrepôts, les points de distribution avec des milliers de personnes affamées désespérées, les supermarchés avec des étagères vides et des abris surpeuplés avec des salles de bains éclatées. Le bruit sourd des bombes était la bande sonore de notre journée”, a déclaré Skau.

Il a noté que les habitants de Gaza « vivent entassés dans des abris insalubres ou dans la rue à l’approche de l’hiver, ils sont malades et n’ont pas assez de nourriture ».

« Nous avons visité Gaza aujourd’hui et rien ne m’a vraiment préparé à la peur, au chaos et au désespoir que nous avons rencontrés », a déclaré Skau.

Saluant le personnel du PAM pour ses efforts, il a souligné la situation désastreuse à Gaza, déclarant : « Avec seulement une fraction des vivres nécessaires qui arrivent, une absence fatale de carburant, des interruptions des systèmes de communication et aucune sécurité pour notre personnel ou pour les gens que nous servons lors des distributions de nourriture, nous ne pouvons pas faire notre travail.

Il a déclaré que la pause de sept jours montrait que l’aide humanitaire pouvait être fournie si les conditions le permettaient.

« Nous avons de la nourriture dans les camions, mais nous avons besoin de plus d’un passage. Et une fois les camions à l’intérieur, nous avons besoin d’un passage libre et sûr pour atteindre les Palestiniens où qu’ils soient. Cela ne sera possible qu’avec un cessez-le-feu humanitaire et, à terme, nous avons besoin que ce conflit prenne fin. »

Israël a repris son offensive militaire sur la bande de Gaza le 1er décembre après la fin d’une pause humanitaire d’une semaine avec le groupe palestinien Hamas.

Au moins 17 487 Palestiniens ont été tués et plus de 46 480 autres blessés lors d’attaques aériennes et terrestres incessantes contre l’enclave depuis le 7 octobre, à la suite d’une attaque transfrontalière du Hamas.

Le bilan israélien des morts dans l’attaque du Hamas s’élève à 1 200, selon les chiffres officiels.

Source : aa

Baariq Qamari

Learn More →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *