Incendies en Tunisie : « Nous n’avions pas d’eau pour éteindre les flammes »


Le village de Melloula a également été durement touché, avec plus de 300 personnes évacuées de la zone. Certaines routes ont été barricadées pour protester contre les pannes d’électricité et les problèmes d’approvisionnement en eau. La manifestation a touché les postes frontières à destination et en provenance de l’Algérie, créant de longues files d’attente des deux côtés.

Les autorités locales ont déclaré à la BBC qu’elles traiteraient la situation avec prudence, car elles craignent de nouvelles tensions avec les habitants du village.

Entre-temps, des personnes comme Mme Hamiss rassemblent des forces pour reconstruire leur vie. Bien que traumatisée par cette expérience, l’agricultrice affirme qu’elle n’a pas l’intention de quitter la région : “Je suis née ici et je mourrai ici. Mais pour le moment, nous ne nous sentons pas du tout en sécurité.”

Source : BBC

Baariq Qamari

Learn More →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *