Djerba Tunisie : des Fidèles Tués Près de la Plus Ancienne Synagogue d’Afrique


Deux fidèles et trois agents de sécurité ont été tués dans une attaque armée près de la plus ancienne synagogue d’Afrique, sur l’île tunisienne de Djerba.

L’attaque a eu lieu lors d’un pèlerinage annuel sur l’île, qui attire des visiteurs juifs d’Europe et d’Israël.

Un garde aurait abattu son partenaire avant d’ouvrir le feu sur des visiteurs et des policiers près de la synagogue Ghriba avant d’être lui-même tué.

Sa motivation n’était pas claire.

Les deux fidèles décédés étaient cousins.

Ils ont été identifiés par les médias israéliens comme étant les ressortissants français Benjamin Haddad, 42 ans, et Aviel Haddad, 30 ans, ayant la double nationalité tunisienne et israélienne.

“Ils ont été tués par balle de sang-froid. Ils se trouvaient juste sur le parking et étaient censés entrer, devant l’entrée pour le contrôle de sécurité”, a déclaré Mordechai Madar, un proche, à la radio israélienne 103FM.

L’ancien ministre tunisien du Tourisme, René Trabelsi, qui a organisé le pèlerinage et qui se trouvait à l’intérieur à ce moment-là, a déclaré que les deux cousins ​​avaient tenté de se cacher derrière un bus devant la synagogue, rapporte l’agence de presse Reuters.

“Nous avons entendu les coups de feu et savions qu’ils étaient liés à une attaque”, a-t-il déclaré.

Quatre autres visiteurs et quatre agents de sécurité ont également été blessés.

Une vidéo mise en ligne, qui n’a pas été vérifiée de manière indépendante, montre des visiteurs courant tandis que des coups de feu retentissent.

“Les gens étaient joyeux et dansaient jusqu’à ce qu’on entende de nombreux coups de feu. Tout le monde s’est enfui… Certains se sont cachés dans mon bureau et d’autres dans les autres pièces. Il y avait beaucoup de peur”, a déclaré le chef de la communauté juive de Djerba. Peres Trabelsi, a été cité par l’agence de presse AFP.

Le ministère tunisien de l’Intérieur a déclaré que les enquêtes se poursuivaient pour établir le mobile de cette “lâche” attaque.

Le président français Emmanuel Macron a promis de continuer à lutter « contre la haine antisémite », tandis que le ministre israélien des Affaires étrangères Eli Cohen a déclaré que l’effusion de sang prouvait que « le mal et la haine sont toujours là ».

Plus de 5 000 Juifs ont participé au pèlerinage de 2022 à Ghriba, a rapporté l’AFP, citant les organisateurs locaux.

Ce n’est pas la première fois que la synagogue vieille de 2 500 ans est prise pour cible.

En 2002, un attentat à la bombe revendiqué par des militants islamistes d’Al-Qaïda avait tué plus de 20 personnes sur l’île.

Le pèlerinage annuel à Djerba – à environ 500 km de la capitale Tunis – est soumis à une stricte sécurité depuis l’attentat.

La Tunisie est un pays à majorité musulmane, mais Djerba abrite des centaines de Juifs.

Les Juifs tunisiens considèrent la synagogue comme le lieu de culte le plus sacré d’Afrique. Selon la tradition, la première synagogue du site a été construite avec une pierre ou une porte provenant du temple du roi Salomon à Jérusalem après sa destruction en 586 av.

De nombreux Juifs ont quitté la Tunisie continentale pour Israël après la création de l’État juif en 1948, et davantage encore lorsque la synagogue de la capitale Tunis a été incendiée lors du conflit au Moyen-Orient de 1967.

Source : bbc

Baariq Qamari

Learn More →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *