La Grande-Bretagne n’a pas Soutenu la Résolution de l’ONU sur Gaza Car elle n’a pas Condamné le Hamas (ministre)


Le Royaume-Uni n’a pas soutenu une récente résolution de l’ONU demandant un cessez-le-feu humanitaire d’urgence à Gaza car “il n’y a pas eu de condamnation du Hamas”, a déclaré lundi un ministre. 

Répondant aux questions des législateurs au Parlement, Andrew Mitchell, ministre du Développement international et de l’Afrique, a déclaré que la Grande-Bretagne se sentait incapable de soutenir la résolution dans laquelle 13 membres du Conseil de sécurité ont voté « oui » et le Royaume-Uni s’est abstenu. Les États-Unis ont opposé leur veto à la résolution.

“Il y avait beaucoup de bonnes choses dans la résolution que la Grande-Bretagne soutient, mais il n’y avait aucune condamnation du (groupe palestinien) Hamas. Et pour cette raison, nous nous sommes sentis incapables de la soutenir”, a-t-il déclaré.

“Mais nous ne nous y sommes pas opposés, car il contient beaucoup de choses très utiles et importantes, et c’est pourquoi nous nous sommes abstenus”, a-t-il ajouté.

Déclarant que la situation à Gaza « ne peut pas continuer », Mitchell a noté que l’ampleur des morts civiles et des déplacements à Gaza est « choquante ».

“Bien qu’Israël ait le droit de se défendre contre le terrorisme, de rétablir la sécurité et de ramener les otages chez eux, il doit respecter le droit international et prendre toutes les mesures possibles pour protéger les civils”, a-t-il souligné.

Exprimant la position du Royaume-Uni appelant à des pauses humanitaires plus longues et plus longues à Gaza, il a réitéré la position du Royaume-Uni en faveur de progrès vers une solution à deux États, « un règlement négocié menant à un Israël sûr et sécurisé vivant aux côtés d’un État palestinien viable et souverain ».

A la question de savoir quand le Royaume-Uni rejoindrait de nombreux autres pays appelant à un cessez-le-feu permanent dans l’enclave assiégée, Mitchell a rappelé qu’ils soutenaient les pauses mais pas un cessez-le-feu, le qualifiant de “totalement invraisemblable”.

« Gaza devrait être sous contrôle palestinien »

Concernant les attaques israéliennes, Mitchell a réitéré le soutien du Royaume-Uni au « droit d’Israël à se défendre », mais a ajouté que toutes les parties doivent respecter le droit humanitaire international.

“Nous continuons à identifier et à rechercher des mécanismes garantissant qu’il n’y aura pas d’impunité à cet égard et qu’il y aura transparence sur les actions entreprises par les forces.”

Affirmant que « Gaza devrait être sous contrôle palestinien », il a ajouté que « le Hamas n’a pas sa place » dans l’avenir de Gaza.

Israël a bombardé la bande de Gaza depuis les airs et sur terre, imposé un siège et lancé une offensive terrestre en représailles à une attaque transfrontalière du Hamas le 7 octobre.

Depuis lors, au moins 18 205 Palestiniens ont été tués et 49 645 autres blessés dans l’attaque israélienne, selon les autorités sanitaires de Gaza.

Le bilan israélien des morts dans l’attaque du Hamas s’élève à 1 200, selon les chiffres officiels.

Interrogé sur les initiatives visant à imposer des sanctions aux colons israéliens condamnés, Mitchell a déclaré que le ministre des Affaires étrangères David Cameron avait discuté de la question avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken, notant qu’« il serait peut-être possible de dire quelque chose à ce sujet sous peu ».

“Le gouvernement a toujours clairement indiqué que les colonies étaient illégales au regard du droit international”, a-t-il ajouté.

Les tensions sont vives en Cisjordanie au milieu d’une offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza depuis le 7 octobre.

Depuis lors, au moins 275 Palestiniens ont été tués et 3 730 autres détenus dans le territoire occupé, selon les chiffres palestiniens.

Source : aa

Amine Hocquard

Learn More →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *