La Russie se Retire Officiellement du Traité sur les Forces Armées Conventionnelles en Europe


La Russie s’est officiellement retirée du Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe (FCE), un accord signé en 1990 après la chute du mur de Berlin, qui fixait des limites aux catégories clés d’équipements militaires conventionnels en Europe et exigeait la destruction des armements excédentaires.

“Le document juridique international, dont la validité a été suspendue par notre pays en 2007, est finalement devenu une histoire pour la Russie”, a déclaré lundi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Selon le communiqué, deux autres accords juridiquement contraignants, l’accord de Budapest de 1990 et le document d’accompagnement du FCE, qui étaient liés au traité, sont également retirés.

Le ministère a expliqué que le traité ne répondait pas aux intérêts de la Russie, affirmant que les pays de l’OTAN avaient commencé à contourner les restrictions imposées au fur et à mesure de l’expansion de l’alliance.

“Ainsi, le Traité FCE dans sa forme originale a perdu contact avec la réalité et la Russie a commencé à s’efforcer de l’adapter à la nouvelle situation”, indique le communiqué, ajoutant qu’un accord adapté avait été signé en 1999 mais n’était jamais entré en vigueur.

Les États-Unis cherchaient à préserver le traité original et éventuellement à négocier de nouvelles concessions avec la Russie concernant le retrait de leurs troupes des pays post-soviétiques, affirment-ils.

Le ministère a reproché à Washington d’avoir empêché ses alliés de ratifier l’accord.

La Russie a laissé la porte ouverte au dialogue sur les moyens de restaurer la viabilité du Traité FCE en suspendant sa participation, mais l’Occident n’a pas profité de cette opportunité et a plutôt choisi de construire sa politique sur une “base de bloc anti-russe”, selon le communiqué.

«La Russie dit enfin au revoir au Traité FCE sans regret et avec la pleine confiance qu’elle a raison. L’expérience acquise lors de sa création et de sa mise en œuvre – tant positive que négative – sera prise en compte », conclut-il.

Le CFE était un accord historique de contrôle des armements de l’après-guerre froide, signé le 19 novembre 1990 à Paris entre deux blocs militaires, l’OTAN et le Pacte de Varsovie.

Il imposait des limites à cinq catégories clés d’équipements militaires conventionnels en Europe – les chars, les véhicules blindés, l’artillerie, les hélicoptères et les avions de combat – et imposait la destruction des armements excédentaires.

En 1999, un traité FCE actualisé a été rédigé et approuvé à Istanbul, en Turquie, prenant en compte de nouvelles réalités telles que la dissolution du Pacte de Varsovie et l’élargissement de l’OTAN.

Les pays de l’OTAN n’ayant pas ratifié l’accord, le président russe Vladimir Poutine a suspendu la participation de la Russie au traité FCE en 2007.

Début mai, Poutine a signé un décret dénonçant le CFE, près de deux semaines après que les législateurs russes ont approuvé le retrait de Moscou du traité.

Source : aa

Baariq Qamari

Learn More →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *