Les Manifestations Pro-Palestiniennes Secouent le Monde Arabe


Des milliers de personnes organisent des rassemblements de protestation en Égypte, en Jordanie, en Mauritanie et en Tunisie, appelant à mettre fin aux souffrances des Palestiniens.

Au milieu des bombardements israéliens sur Gaza, des manifestations massives en solidarité avec les Palestiniens qui souffrent ont commencé dans de nombreux pays arabes après les prières du vendredi.

Selon le journaliste d’Anadolu, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes d’Egypte.

Les manifestants ont brandi des slogans en solidarité avec Gaza et contre le déplacement des Palestiniens de la ville assiégée.

Le journaliste d’Anadolu de Jordanie a déclaré que des milliers de personnes avaient participé à deux manifestations de solidarité, dont une près de l’ambassade israélienne dans la capitale Amman.

Une veillée de solidarité a eu lieu dans le quartier de Rabieh à Amman, où se trouve l’ambassade d’Israël.

Arborant des drapeaux palestiniens, les gens ont organisé une marche de solidarité dans le centre-ville, devant la mosquée Husseini, en direction de Palm Square.

Les manifestants ont dénoncé les attaques et exigé l’ouverture des frontières avec la Palestine.

“Avec notre âme et notre sang, nous sacrifierons pour toi, ô Al-Aqsa”, tel était l’un des slogans brandis par les manifestants en Jordanie, qui exigeaient également la fermeture de l’ambassade israélienne à Amman.

Toutefois, les forces de sécurité jordaniennes ont empêché les gens d’atteindre la frontière avec la Palestine.

Des centaines de personnes en Jordanie ont également organisé des « prières funéraires par contumace » pour les Palestiniens tués, après les prières collectives du vendredi.

En Tunisie, les juges ont célébré une « journée nationale de colère » contre les attaques israéliennes contre les Palestiniens dans tous les tribunaux.

Ils ont également manifesté en tenue judiciaire devant le Palais de Justice de Tunis et le reste du siège des Cours d’Appel, selon un journaliste d’Anadolu.

En Mauritanie, des manifestations simultanées ont eu lieu devant les ambassades des États-Unis, d’Allemagne et de France, rejetant « l’agression israélienne » sur la bande de Gaza.

Le porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, Ashraf Qudra, a déclaré vendredi qu’au moins 16 chrétiens palestiniens figuraient parmi les personnes tuées dans les attaques directes israéliennes contre une église orthodoxe grecque jeudi soir dans la ville de Gaza.

Qudra a ajouté que le nombre de morts à Gaza en raison des bombardements israéliens en cours s’est élevé à 4 137, dont 1 524 enfants et 1 000 femmes.

Le nombre de blessés s’élève à 13 300, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, ajoutant que plus de 1 000 autres personnes sont portées disparues.

Le conflit à Gaza, sous les bombardements et le blocus israéliens depuis le 7 octobre, a commencé lorsque le Hamas a lancé l’opération Al-Aqsa Flood, une attaque surprise sur plusieurs fronts qui comprenait un barrage de tirs de roquettes et des infiltrations en Israël par voie terrestre, maritime et aérienne. Il a déclaré que cette incursion était une mesure de représailles à la prise de la mosquée Al-Aqsa et à la violence croissante des colons israéliens.

L’armée israélienne a ensuite lancé l’opération Épées de fer contre des cibles du Hamas dans la bande de Gaza, tout en intensifiant les raids et les arrestations en Cisjordanie occupée.

Les autorités ont déclaré que plus de 1 400 personnes avaient été tuées dans le conflit en Israël.

Source : Agence Anadolu

Abderrahim Al-Jirari

Learn More →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *